Le port : un passé et un avenir

LE PORT : UN PASSÉ ET UN AVENIR

Le port bannière WEB

Avec ses récents aménagements et sa transformation encore à venir, le port est un lieu incontournable d’Étaples-sur-mer.

Étaples, cité historique de pêcheurs

Au 19ème siècle, la pêche est l’activité économique première d’Étaples et le 20ème siècle marque l’âge d’or de la pêche étaploise. En 1980, Étaples, dont les deux tiers de sa population sont des familles de marins est fière d’avoir la flottille la plus moderne de France et devient un port autonome départemental.

Mais l’évolution de l’estuaire de La Canche dans l’histoire                         joue contre la pêche.

Depuis le milieu du 18ème siècle, l’estuaire se transformant, le lit de La Canche (ce fleuve côtier qui se jette dans la Manche entre Étaples et Le Touquet) se modifie régulièrement et a des incidences dans un premier temps sur la navigation des bateaux de pêche ; puis empêche plus tard les navires de nouvelle génération d’accoster au port. Ajouté à des raisons économiques, les chalutiers étaplois sont dorénavant basés au port de Boulogne.

Dernière trace sur le port de ce riche passé maritime étaplois, le Calvaire des Marins devant lequel les marins autrefois se signaient chaque fois qu’ils partaient vers le large est aujourd’hui un lieu de recueillement, de mémoire. Sur deux stèles sont gravés les noms des marins décédés en mer.

Néanmoins grouillant encore d’activités,                                                               le port d’Étaples a encore la pêche !

Tous les jours, les artisans étaplois de la mer rentrant au port de Boulogne débarquent leur poisson et le commercialisent à Étaples sur leurs étals.

Tout a été aménagé aussi pour assurer un service professionnel de construction, d’entretien et de réparation navals de pêche ou de servitude : la société Socarenam qui redonne vie aux anciennes forges, l’aire de carénage très moderne où trône fièrement le gros élévateur à bateau Le Roulev.

Pas loin encore, vous y trouverez l’embarcadère pour les croisières (ou apéro-croisières) sur La Canche à réserver en toute confiance avec l’Office de Tourisme.

Enfin, se mêlent à ces activités captivantes, la plaisance.

L’avenir en grand pour le port d’Étaples,                                                              au cœur du futur parc naturel marin

Après la création de pistes cyclables, la construction d’une nouvelle capitainerie, la modernisation des étals de pêche et de l’aire de carénage, l’installation d’un magasin «Comptoir de la mer» etc., le département, propriétaire du port entend bien poursuivre résolument son aménagement. Parmi l’ambition du Pas de Calais pour le port d’Étaples, l’aménagement d’un chemin piétonnier en bord de Canche. Cet ouvrage qui va relier tous les équipements et centres d’intérêt du port va ainsi permettre à un plus large public de comprendre la richesse et la diversité de l’univers portuaire et maritime étaplois. Une liaison directe vers Maréis depuis les bords de Canche est prévue, traversant l’espace actuel du chantier municipal de construction navale traditionnelle et débouchant directement sur l’entrée principale de La Corderie. Le visiteur voit là s’offrir une vision complète du monde de la pêche : à l’extérieur, l’activité économique (port, étals, roulev, activités artisanales) ; à l’intérieur, la construction navale à l’ancienne et en bois au chantier, et la pêche actuelle dans le partage d’expériences que propose Maréis.


Port de plaisance |>